Les bonnes habitudes à prendre….secrets de santé

Ce programme est la synthèse de nombreuses lectures et d’une importante expérimentation professionnelle ou personnelle. Appliquez le !

Je n’ai pas encore appliqué en totalité tous mes “préceptes”, mais je les connais bien et les ai tous au moins expérimenté  ! Je souhaite mieux connaitre le massage, c’est très agréable et les effets santé sont remarquables ! la méditation m’a beaucoup apporté et on trouve d’excellentes vidéos sur YouTube pour etre accompagné dans ses premiers pas.  Je fréquente aussi assidûment un groupe de méditation structuré (c’est indispensable) depuis déjà 3 ans, super ! J’ai arrêté le tabac depuis 20 ans et vous parle par expérience du sevrage tabagique, et je connais bien la Sophrologie, c’est mon Job.. Faites moi part de vos expériences, comme j’ai pu vous faire part des miennes en déposant un commentaire à la fin de l’article. Merci.

Je vous présente à présent mon “programme”. Bonne lecture !

1 – Respirez mieux !

Une mauvaise respiration est la porte ouverte à toutes sortes de désordres organiques. Il faut donc absolument changer votre manière de respirer si elle n’est pas juste. Vous devez respirer par votre ventre, que votre diaphragme, le grand muscle respiratoire qui sépare le thorax de l’abdomen, poussera en avant. Respirez par le nez surtout pour l’inspire et enfin laissez votre peau respirer.                  

Respirez en conscience le plus souvent possible, cela apaisera votre mental  et permettra à votre nouvelle respiration de remplacer définitivement l’ancienne. Cette respiration masse en permanence votre abdomen et permet à vos organes digestifs de mieux fonctionner. Tous vos organes bénéficient d’une meilleure oxygénation et en particulier votre cerveau qui est l’organe qui consomme le plus d’oxygène.                    

Enfin l’attention portée sur la respiratoire est la porte d’entrée de toutes les méditations … et nous ouvre à la spiritualité.                                                                          

Vous avez compris je pense, l’importance de cette fonction vitale.

2 – Manger sainement et équilibré.

Consommez majoritairement des fruits et des légumes (et plus de légumes que de fruits) bio de préférence, si possible de saison et local…sans vous priver de bananes ou de citrons ! Le cru doit dominer et les cuissons doivent être légères. Éviter les montées en température au-delà de 95 degrés, cela est vrai pour presque tous les types d’aliments.

Je vous conseille de consommer fruits et légumes aussi sous forme de jus en complément et non en substitution des produits entiers, un vrai extracteur à jus s’impose.

Consommez raisonnablement de la viande, pas plus de 3 fois par semaine sa qualité est impérative. Le label bio est un bon repaire, volaille en majorité. Les œufs bios sont excellents et je vous les recommande.

Manger 2 à 3 fois par semaine des poissons gras pour bénéficier de bons acides gras comme les oméga 3.

Dans le même ordre d’idées consommer des huiles alimentaires de qualité, première pression à froid  :  De l’huile d’olive bien entendu, mais aussi de l’huile de colza, de lin et de noix. Ces dernières huiles doivent être gardées au réfrigérateur après ouverture vue leur grande sensibilité à la chaleur.    

Sachez que le gras à été remis à l’honneur (régime cétogène) et abusivement diabolisé. Le cholestérol est indispensable pour le bon fonctionnement de notre organisme, il est la matière première de nombreuses  hormones et de nos neurones. Ce qu’il faut éviter ce sont les graisses “trans” et hydrogénées;

Manger en petites quantités des légumineuses (lentilles, haricots, etc ..), faites les tremper plusieurs heures pour réduire les temps de cuisson.

Ne consommez pas plus d’une portion de fromage par jour, choisissez le au lait cru chèvre et brebis en majorité. Plus de lait après 7 ans (au delà nous n’avons plus les enzymes nécessaires)

Les pains blancs ordinaires sont à éviter. L’exposition au gluten ( protéine du blé) doit être modérée,  les farines anciennes privilégiées (kamut, épeautre, etc.),  les intolérances au gluten deviennent fréquentes ..

Tous les produits raffinés sont à éviter : sel, sucres, huiles ..                                           Tous les aliments issus de l’industrie agro-alimentaire sont suspects, lisez attentivement les étiquettes. Évitez tout grignotage et excès de sucre ; les amidons, appelés aussi abusivement sucres lents, sont équivalents en fait à des sucres dits “rapides”, leur indice glycémique (I.C.) est élevé.

Consommer régulièrement des oléagineux, tels que noix et amandes très intéressants pour leurs richesses nutritionnelles. Le matin et/ou vers 17 h pour un goûter sont des moments privilégiés pour les consommer.

Ne vous privez pas de sel de mer brut, les carences en iode sont très fréquentes et perturbent le bon fonctionnement de notre thyroïde.                 Utilisez tous les aromates abondamment. (thym, romarin, ails, persil, etc ..)

Buvez un peu de vin, rouge en particulier, un verre à chaque repas, comme le recommande le professeur Henri Joyeux ; sachez aussi boire une eau de qualité c’est très important.

Dernier conseil : Mangez dans le calme en prenant le temps de mastiquer et d’apprécier votre nourriture. mangez en conscience.

Voilà posé, le deuxième pilier de notre santé, l’alimentation. Bien sur il n’est pas exhaustif, mais rien d’important n’a été oublié ! C’est du solide.

3 – Ne pas fumer.

Fumer vous empêche de bien profiter des odeurs de la foret et du matin, amoindrit votre plaisir gustatif … diminue souvent votre qualité de vie.        Il empuantie vos pièces d’habitations, avec l’odeur de tabac froid . Vous êtes essoufflé au moindre effort ! Votre libido est impacté …

Mais il serait faux de ne pas reconnaître le plaisir de fumer qu’éprouvent de nombreux fumeurs, il est préférable de le prendre en compte pour pouvoir y renoncer.Vous pouvez d’ailleurs réduire drastiquement votre consommation, en ne fumant que les cigarettes que vous pourrez réellement apprécier …

Fumer accélère le vieillissement et ternie votre peau.

Fumer augmente le risque de cancer (poumons, bouche, gorge, larynx, reins et vessie etc. ). Fumer augmente également de manière très importante les risques de maladies cardiovasculaires, les risques de problèmes pulmonaires comme l’emphysème, l’asthme, la bronchite chronique, la broncho-pneumo-pathie chronique obstructive (BPCO), etc. Et ce n’est qu’une liste incomplète !

A vous de choisir !

4 – Faire de l’exercice physique, du sport régulièrement.

Faites du sport

Voici les divers bénéfices de la pratique d’une activité régulière :

  • Diminution des risques de maladies
  • Réduction de la pression sanguine
  • Augmentation de la force des ligaments et des tendons
  • Réduction du stress et aide à la guérison et à la dépression
  • Amélioration du sommeil
  • Réduction du risque de plus types de cancer (dont ceux du côlon, de la prostate et du sein)
  • Amélioration de l’apparence physique
  • Amélioration de la confiance en soi
  • Renforcement des os, réduction du risque d’ostéoporose
  • Augmentation de l’énergie.

Il est indispensable de pratiquer régulièrement 2 à 3 fois par semaine, avec une activité cardio-vasculaire soutenue pendant au moins 20 minutes. Les sports les plus intéressants et les plus faciles à pratiquer sont la course à pied et le vélo. Attention l’excès de sport est contre-productif pour notre santé. Il acidifie notre corps et augmente notre stress oxydatif. Chez la femme l’expression des hormones androgenique (testostérones) prennent le dessus et peuvent etre à l’origine de troubles du cycle (dysménorrhées), de douleurs abdominales et troubles associés souvent liés à une carence œstrogénique.

5 – Lutter contre le stress envahissant et non contrôlé.

Trois techniques majeures que je recommande et qui peuvent se compléter : La sophrologie, le massage et la méditation.

Le stress aboutit à la stimulation du cortex surrénal, qui produit une hormone : le cortisol. Le cortisol provoque une augmentation très importante mais temporaire de l’énergie, et un stimulation des centres de la mémoire du cerveau afin qu’ils travaillent plus rapidement. D’autres hormones sont secrétées lors du stress, notamment l’adrénaline et de la noradrénaline.

Ces hormones sont très puissantes : elles arrêtent presque le processus digestif, augmentent la pression sanguine, le sucre sanguin, le taux du cholestérol, le taux du fibriogène, le rythme des battements cardiaques et de la respiration. Ce mécanisme, prévu pour s’activer occasionnellement en cas de danger physique subit, est encore utile de temps en temps, mais son activation continue est un facteur majeur de maladies cardiaques, de diabète de type 2, d’accidents vasculaires cérébraux, de cancers, de polyarthrite rhumatoïde, de dépression et d’accélération du vieillissement.

Ces pratiques ont de nombreux effets positifs reconnus :

  • Réduit le stress
  • Soulage la douleur
  • Augmente la capacité respiratoire
  • Améliore la digestion et réduit la constipation
  • Améliore la circulation sanguine et lymphatique, ce qui entraîne une meilleure oxygénation et une meilleure élimination des toxines.
  • Elles diminuent la pression artérielle.
  • Protègent de la dépression

Bien sur chaque technique offre des bienfaits spécifiques.

Le massage améliore de façon inégalée votre peau. La Sophrologie peut vous préparer aux sports ou à un examen. La méditation va bien au de la de la gestion du stress et vous ouvre la voie de la spiritualité, voilà à titre d’exemples.

6 – Pratiquer le jeune intermittent régulièrement.

N’ayez aucune crainte, un jeune de 24 h se réalise tres facilement. vous devrez surtout vaincre vos craintes de cette suspension de nourriture temporaire. toutefois vous pouvez vous aménager une sieste par prudence et ainsi vous rassurer. Les personnes affaiblies devront la programmer impérativement, les autres pourront rester très actives durant la journée de jeune. Je vous conseille de renouveler cette action, tous les 15 jours. Buvez normalement de l’eau ou du thé (vert et bio de préférence), pas de jus de fruits.

Pratiquez  “Toute chose avec modération, y compris la modération”. Si vous tombez de cheval, remettez-vous en selle tout de suite : de nombreux programmes ont été abandonnés par des personnes découragées après une défaillance temporaire. Sachez faire de petits écarts et etre bienveillant avec vous meme tant que le gros du programme est respecté ; mais la perspicacité sera la clef de votre succès …

Patrice ALBERT

Petite bibliographie :

Source : 10 choses à appliquer tous les jours pour vivre longtemps et en bonne santé