jeûne, jeûne intermittent
diete

Bien sur Nous pouvons perdre du poids dans de bonnes conditions, avec le jeûne, nous pouvons aussi en prendre si cela est nécessaire ! Il n’est pas rare de voir des personnes perdre 6 kg, dans une semaine de jeune !

Mais il peut faire bien plus pour notre santé. Le jeûne, c’est un peu notre médecin intérieur en action !

Des dizaines d’affections de santé sont améliorées, voici lesquelles, présentées de façon succincte.

Chacune a fait l’objet d’études scientifiques approfondies que vous trouverez en références dans le livre de Justine Lamboley : Jeûner à la Maison, ou encore, le Jeûne, une voie royale pour la santé, d’Alain Huot.

Voici les pathologies pouvant bénéficier du jeûne :

  • HTA (Hypertension artérielle) :
  • Les Troubles de la circulation, varices, légère artériosclérose sont améliorés.
  • Exactement comme avec l’hypertension, la glycémie et les taux de cholestérols et triglycérides se stabilisent pour revenir à des niveaux normaux au bout de quelques jours de jeûne !
  • Problèmes gastro-intestinaux, troubles de transit, inflammations du tube digestif, colopathie, MICI (même sur des affections comme la colite ulcéreuse, ou maladie de Crohn). le jeûne est le début du chemin vers une rémission souvent totale de l’individu.

  • Stéatose hépatique.

  • Allergies (rhume des foins, urticaire, asthme) : au bout de 14 jours de jeûne les déclencheurs d’allergies sont inefficaces. Pour les cas d’asthme, il faut parfois plusieurs cures pour en venir à bout et il faut répéter régulièrement la cure.

  • Problèmes de peau type psoriasis, eczéma, acné.
  • Migraines, syndrome prémenstruel, troubles de la ménopause.

  • Personnes souffrant de stress, fatigue, fibromyalgie.

  • Rhumatisme, arthrose, le chercheur allemand Andreas Michalsen a prouvé en 2010 qu’un jeûne de 10 jours réduisait la douleur chez les patients souffrant de douleurs chroniques, etc
  • Début de Parkinson, Alzheimer ou SEP : Alzheimer est souvent appelé le diabète de type 3, car il s’agit d’un problème d’assimilation du sucre et de ce fait le jeûne est bénéfique.
  • Maladies auto-immunes (sauf hyperthyroïdie décompensée).

  • Le cancer

L’un des grands espoirs du jeûne est de pouvoir traiter le cancer grâce à cette pratique.

Les recherches de Valter Longo, dont les premiers résultats ont été publié en 2007, montrent une régression des cellules cancéreuses avec le jeûne.

On sait que le jeûne permet une autolyse, une autodigestion des muqueuses de l’intestin mais aussi de toutes les excroissances,
c’est-à-dire des tumeurs. On peut donc aisément imaginer que le corps reconnait les cellules mauvaises à éliminer et maintient celles qui sont saines.

Aujourd’hui des oncologues conseillent la pratique du jeune, avant les séances de chimiothérapie (48h ), pour en augmenter l’efficacité et diminuer les effets secondaires.

  • Le diabète…

De nombreuses cliniques prennent des patients de type 2 et montrent qu’avec un jeûne de moyenne durée ou une restriction calorique avec une alimentation crue, dans des centres comme Tree of Life aux Etats Unis, on arrive non seulement à faire baisser la glycémie, mais les patients arrêtent leur traitement qui devaient être prescrit à vie et ils font ce qu’on appelle le Reverse,

on renverse la tendance et on annule le diabète !

Précisons que le diabète de type 1 est contre-indiqué .

Les pathologies mentales et psychologiques

Le professeur en médecine et psychiatre Nikolaïev, qui a traité des dizaines de milliers de cas en Russie,
l’a utilisé pour les cas de schizophrénie, troubles du comportement, délires, avec un succès phénoménal.
Le jeûne a été l’un des piliers de la médecine soviétique depuis des décennies,
et le ministère de santé russe a même publié en 1988 une liste des affections officielles pour lesquelles le jeûne peut être pratiqué.

.

De façon générale, nous pouvons dire que les pathologies chroniques, graves, bénéficieront tout particulièrement de jeûnes prolongés et répétés.

Pour aller plus loin en vidéo …

Cette présentation n’est certainement pas exhaustive, elle a pour but de vous sensibiliser à l’étendue de l’action thérapeutique du jeûne,
qui a d’abord comme mérite de vous maintenir en santé … très longtemps !

Avec le jeûne, vous restez jeune !

C’est une des meilleures médecines préventives qui soit, avec une action anti-age certaine, et qui agit sur l’expression de nos gênes, au cœur même de nos cellules (validée par de nombreuses études).

Le jeûne accélère le processus d’autophagie, évoqué déjà dans l’action anti-cancer, en détruisant les cellules malades ou dysfonctionnels, participant ainsi à la régénération de tous les tissus et organes, et luttant contre le vieillissement.

Le jeûneur observe que sa peau s’est assouplie, son teint éclairci. Un processus de rajeunissement s’est opéré à l’instar de tout son corps.

Ne vous contentez pas de lire cet article, maintenant expérimentez cette diète !

Je vous recommande vivement le programme de Justine Lamboley, que j’ai testé : Jeûner à la Maison : le jeûne devient enfin plus accessible, plus facile ! Mais il reste un défi, un challenge pour se libérer de nos croyances limitantes.

Vous avez à présent les meilleurs atouts entre vos mains !

Maintenant, je vous invite à passer à l’action, à préparer votre prochain jeûne, fixez vos objectifs, et sortez votre agenda !

Merci de partager votre expérience dans les commentaires …

Recevez votre livret : Bien préparer son jeûne (cliquez)

Une détox avant les fêtes ? Chiche !

L’extracteur de jus H.koenig Gsx 24 pour vous accompagner avant et apres le jeune, ou pour un jeûne modifié