.

Avant propos : Ce titre peut paraître à certains indigeste ou rappeler des cours ennuyeux … dépassez ce premier réflexe pour vous saisir de connaissances indispensables pour rester ou retrouver votre santé. Le sujet est passionnant, vous y prendrez goût !

.

– Introduction :

tube digestif
vue d’ensemble, ne pas oublier la cavité buccale ..

La Digestion, un sujet clef dans la compréhension de notre santé, et des “règles” alimentaires nécessaires. Je vous conseille vivement d’en connaître les bases. C’est le but de cet article. 

.

GÉNÉRALITÉS  

La digestion est un mode de transformation mécanique et chimique des aliments en nutriments assimilables par l’organisme.

Elle est assurée par le tube digestif et ses glandes annexes : glandes salivaires, hépatique et pancréatique.

La digestion débute dès l’instant où les aliments pénètrent dans la cavité buccale par la mastication et la production de salive. Bien mâcher est indispensable pour une bonne digestion. Cela participe également à la régulation de l’appétit. (et du poids …)

Elle permet de transformer, de rendre assimilables, les molécules complexes de l’environnement, les aliments, en petites molécules simples, absorbables par les cellules du tube digestif et utilisables par l’organisme.

Le steak sera transformé en chaire humaine …

Les nutriments obtenus vont traverser la paroi du tube digestif pour passer dans le sang ou la lymphe et vont être acheminés vers le foie puis vers les cellules selon les besoins.

La digestion peut être altérée par le stress et l’effort physique qui mettent l’organisme sous la dépendance du système sympathique, qui vascularise en priorité les organes moteurs (muscles, cœur ..), l’appareil digestif est alors en panne. Vous comprenez mieux à présent l’importance de manger dans le calme … en conscience.

Enfin évitez de sortir de table, le ventre trop plein, cultivez même progressivement une forme de frugalité, c’est un secret de longévité.

°°°°°°°°°

Éléments du tube digestif :  (les acteurs…)

Le tube digestif est constitué des organes creux dans lesquels les aliments transitent au cours de la digestion. Il est constitué successivement par :

– la bouche ; l’œsophage ;  l’estomac ;  l’intestin grêle ;  le côlon ;

– le rectum et l’anus.

Associé au tube digestif, il y a des organes pleins glandulaires possédant une fonction de sécrétion de diverses substances nécessaires à l’assimilation des nutriments : Les enzymes principalement, “petits ciseaux” qui découpent les nutriments en éléments simples assimilables, puis utilisables par nos cellules. (ex: amidon transformé en glucose)

le foie et la vésicule biliaire : sels biliaires pour la digestion des lipides (émulsion) – le pancréas ; enzymes transformant les amidons/sucres, les graisses/lipides, et protéines.- les glandes salivaires : amylase qui transforme les sucres/amidon.

Au niveau nerveux, la digestion est stimulée par le nerf vague, et  le système parasympathique.

.

​     L​a digestion​,​ le processus​, suivez le guide ..​.

Elle commence par la bouche​,​ les aliments subissent deux action​s,​ la mastication​ (mécanique)​ et l’imprégnation salivaire. Cette dernière contient l’amylase salivaire qui permet de commencer la digestion des glucides​ (chimique)​

La mastication est une action essentielle​, la salive servira de lubrifiant​.

​Puis le bol alimentaire arrive dans l’œsophage où ​il​ va transiter pour se déverser dans l’estomac. C’est​ un organe ​important​ de la digestion​,​ ses muscles vont permettre de continuer le travail mécanique et de nombreux sucs digestifs vont être sécrétés​ :

  1. L’acide chlorhydrique qui est un liquide très acide​,​ va a​baisser le pH de l’estomac​, ce​ qui va permettre de détruire toutes les bactéries qui pourraient se trouver dans les aliments​ et d’activer certaines enzymes.​
  2. ​Des enzymes protéolytiques – qui réduisent les protéines – ainsi que la lipase gastrique qui agit sur les lipides.
  3. Les muqueuse​s​ de l’estomac vont également sécréter le facteur intrinsèque​,​ indispensable pour l’absorption de la vitamine B12 dans l’intestin.
​L​’estomac fait donc un gros ​travail​ pour la digestion des protéines.

Le mucus lui assure la protection des parois stomacal​es​​ dans ce milieux acide.

À la sortie de l’estomac dans le duodénum​, début de l’intestin grêle,​ le bol alimentaire prend le nom de chyme.

Les sels biliaires à ce niveau, venant de la bile, vont émulsionner les graisses​, une première découpe des grosses molécules de graisse sera réalisée.​

À ce stade le pancréas apporte sa contribution à la digestion en déversant ses enzymes : protéase​s,​ lipase​s,​ et amylase.( pour digérer respectivement​,​ les protéines​,​ les graisses​/lipides et les sucres complexes ​(​amidon). Le bicarbonate va alcaliniser le chyme.

L’assimilation intestinale

L’intestin grêle ​va permettre​ l’absorption des nutriments​, qui passent dans le milieu intérieur, le sang.​ Il bénéficie d’une bordure en brosse pour augmenter les surfaces d’assimilation.​ Dans la maladie cœliaque, cette surface est complètement abrasée (lisse), d’où des troubles importants d’assimilations et des carences​.

​Les nutriments absorbés : ​

il s’agit des glucides à l’exception notable des fibres qui serviront de nourriture aux bactéries du colon . Le microbiote​, ensemble de ces bactéries, joue un rôle essentiel dans l’immunité​ notamment.​

Les graisses ou lipides passeront par la lymphe o​u​ les entérocyte​s (cellules de l’intestin)​.

Les protéines sous forme de peptide et d’acide aminé seront également absorbés ici et passeront dans le sang en direction du foie.

Les vitamines et les minéraux sont également absorbés au niveau intestinal.

Le colon va récupérer une part importante de l’eau restante.​ ​Enfin les fibres vont jouer aussi un rôle mécanique pour l’évacuation des selles.        Le temps de digestion totale peut durer 24 heures.

.

Les incompatibilités alimentaires : Évitez les digestions difficiles !

  • Amidon simple et sucre simple : du miel associé à du pain ; plus curieux l’association de deux amidons différents comme du pain et du riz, se révèlent aussi très difficile à digérer.
  • Protéines maigres avec l’amidon, exemple : blanc de poulet avec pain et/ ou  frites, oui, c’est très indigeste ! ou encore pain et yaourt …
  • Et bien sur, il faut éviter de prendre un fruit en fin de repas quand vous manger par ailleurs des protéines dans le même repas. Idéalement prenez des fruits 20 minutes avant votre repas.
  • Enfin évitez de boire pendant les repas, vous dilueriez les sucs digestifs gastriques, votre digestion serait plus difficile.

Nous avons une part d’explications simples à ces phénomènes. En effet les protéines sont digérées essentiellement dans l’estomac, dans un bain d’acide, qui stoppe la digestion des sucres et des amidons. Ces derniers sont digérer ou  découpés en molécules simples dans la bouche avec l’amylase salivaire à PH neutre… et la digestion des glucides continuera à la sortie de l’estomac, dans le duodénum. Les protéines ralentissent la digestion des glucides. Ces repaires doivent etre connus, mais rester au contact de votre ressenti qui est excellent guide, ainsi que votre plaisir gustatif. Dans le mesure en toute chose …

.

               Conclusion :

La digestion est donc une affaire complexe faisant intervenir plusieurs organes et de nombreuses sécrétions.

L’absorption est différente selon la nature du nutriment : Les sucres “lents”, par exemple, subissent de nombreuses étapes avant d’être absorbés.

Le but de la digestion, c’est donc de nourrir les cellules de notre corps

Si un élément de cette chaîne ne fonctionne pas correctement, l’impact sur notre santé peut être très important. (carence, immunité, etc.)