Je viens d’assister à une conférence du Dr Yves bernard qui a un peu bousculé mes convictions concernant la consommation d’eau que nous devons boire, me conduisant à un regard plus nuancé. Partagez votre expérience en commentaire, merci.

Un bon prétexte pour revenir sur ce sujet fondamental : l’eau. Notre vie en dépend. Elle est  un pilier de notre santé et une source d’inspiration …

La magie de l’eau

Boire une eau de qualité est absolument essentiel pour notre santé. Nous sommes constitués de plus 70 % d’eau. Elle est le support de tous les échanges biologiques du corps, notamment pour les cellules, apport des nutriments et évacuation des déchets. C’est aussi son support informationnel et énergétique : électrique et électro-magnétique, en rapport avec le subtil.

.

Les apports en excès

Aujourd’hui certaines personnes consomment trop d’eau. Il est évident qu’au delà de 2 L, sauf situation exceptionnelle, c’est excessif.

C’est une erreur de trop boire avant un repas lorsqu’on a faim. Les sucs digestifs sécrétés, notamment par l’estomac seront perdus ou risqueraient d’agresser la paroi intestinale. Alors ne noyez pas l’estomac de vos enfants affamés ou vous-même avec de grands verres d’eau glacée avant un repas !

Buvez raisonnablement avant ou pendant le repas par petites gorgées une eau à température ambiante, si besoin. Une hydratation importante se fera au moins une heure et demi après la fin d’un repas. Sinon vous risquez de diluer vos sucs digestifs et d’alourdir ainsi votre digestion.

.

Les insuffisances

De nombreuses personnes sont déshydratées chroniques. Les signes principaux en sont la peau et la bouche sèches, aussi paradoxalement la rétention d’eau (de cette façon, le corps tente de retenir “désespérément” l’eau dont il a besoin), les urines foncées.  Mais des signaux plus faibles peuvent exister, comme une difficulté de concentration, d’attention (le cerveau est très sensible au manque d’eau) de nausées, ou de fatigue, etc..

Une des principales causes de cette situation, provient d’une insuffisance d’apport. Beaucoup de personnes stressées n’écoutent pas et ne perçoivent plus les messages de déshydratation envoyés par leur corps. Ils disent ne pas avoir soif et pensent ne pas avoir besoin de boire… mais c’est tout le contraire !

A ce moment les mécanismes de régulation sont profondément perturbés. Le corps ne produit plus les messages de soif qui ont été trop longtemps ignorés ou perçus à tort comme des messages de faim.

On mange alors que l’on devrait boire ! Il est important pour ces personnes de s’obliger à boire en journée. Buvez régulièrement et en conscience.

La production d’urine quotidienne se situe autour des trois quart de litre pour un adulte de 65 kg environ.

Les migraines, le mal au dos, l’arthrose sont souvent reliés à une mauvaise hydratations. La diarrhée peut exposer à une rapide déshydratation, un problème parfois grave chez le nourrisson, à surveiller avec la plus grande attention. Voici pour les situations les plus aiguës.

.

L’eau, source de vie, vous réconforte

Une simple sensation de mal-être ou d’inconfort peut être améliorée en buvant un bon verre d’eau ! Faites en l’expérience et soyez attentif à votre ressenti.

Je vous conseille de boire en conscience, buvez une ou deux gorgées et retenez l’eau quelques instants en bouche, avant de déglutir.

Vous vivrez une agréable sensation de bien être et d’energie ! Vous êtes ressourcés !

Vous avez à présent les bons repaires de la déshydratation, les signaux faibles et les signes d’alertes ; et ceux de la bonne hydratation.

.

L’essentiel à savoir et à pratiquer !

Ce qui est essentiel c’est donc de boire une eau de qualité le plus souvent possible, par petites quantités, aux bons moments.

Mais l’eau du robinet n’est pas “la” solution. Elle est chargée de nombreux polluants, qui ne rentrent pas dans les critères de potabilité (médicaments, métaux lourds, etc…).

1,5 l est un bon repaire quantitatif journalier, mais n’y comptabilisez pas vos tasses de café et de thé qui sont diurétiques et donc déshydratants. Buvez par petite quantité, en dehors des repas. (1,5 heure après)

Certaines eaux en bouteilles sont tout à fait correctes. Elles doivent avoir un pH proche de 7 et une faible minéralité (résidus secs).

montcalm, La Rouscous, Volvic et même la Cristalline, l’Évian et d’autres certainement, répondent à ces critères. Mais le mieux est encore de filtrer soi-même son eau à partir de l’eau du robinet, par gravitation. Nous avons aujourd’hui la chance de disposer de systèmes efficaces et assez bon marché.

La Fontaine EVA, purifie l’eau en retirant les résidus de pesticides de médicaments ou de métaux lourds. Son PH ainsi que sa minéralisation sont équilibrés. Son goût est excellent.(mais neutre). Je l’utilise depuis 4 ans avec satisfaction.
Ce modèle avec infrarouge rend l’eau plus vivante en la magnétisant et la dynamisant.

Cela vous évite les achats d’eau en bouteille plastique néfaste pour l’environnement ! Un des meilleurs achats santé, qui se révèle économique.

Une bonne hydratation contribue à la santé, au bien-être, à la détente, et vos idées sont plus claires …

L’eau c’est aussi un fantastique support d’informations, quantiques. Buvons la juste mesure, dans la gratitude si possible.

.

Patrice ALBERT

Ce système est autonome et ne nécessite aucune installation préalable. Le fabricant est certifié ISO 9002 et 14001.