Les medias semblent vouloir nous imposer leur actualité !

En quelques jours, c’est comme si la covid avait disparu …

Mon but, vous aider à prendre les - bonnes - décisions

Rappelons tout d’abord que le vaccin ne protège pas de la covid.

Nous le constatons tout autour de nous !

Les pays qui ont le plus vacciné au monde (Islande, Israël, Malte, Gibraltar) connaissent leur pire crise sanitaire.

Les effets secondaires possibles – risques – du vaccin sont : thromboses emboliques, péricardites, neuropathies dégénératives, maladies auto-immunes, troubles musculo-squelettiques, affections respiratoires mais aussi fausses couches (sources ANSM).

Notre immunité et notre santé dépendent avant tout d’un mode de vie optimisé (sommeil, activité physique, alimentation, gestion du stress)

Protocole d'accompagnement et de protection en cas de vaccination :

Il y a 2 ingrédients qui posent particulièrement problème dans ces vaccins : la protéine spike et l’oxyde de graphène. Le protocole va permettre de réduire fortement ces dommages.

7  jours avant le vaccin prendre : vitamine C liposomal à forte dose (5 ml) par jour et oméga 3 EPA DHA environ 500 mg/jour. (pdt 15 jours)

Après continuez les Oméga3, EPA DHA à dose réduite, environ 250 mg/jour, pendant 1 mois ou deux. Introduisez aussi dans votre alimentation la consommation régulière de poissons gras (sardines, maquereaux, etc.). Je déconseille l’usage prolongé de la Vit C sous forme liposomal, prendre une forme plus naturelle si besoin.(acerola)

Prendre des polyphénols (même avant l’injection) qui jouent un rôle protecteur des vaisseaux, préviennent  les risques thromboemboliques, comme le resvératrol (raisins, vin rouge), quercétine (oignons, câpres), rutine, EGCG (polyphénols du thé vert). La phloxine B peut être retrouvée dans le fruit (goyave) à des taux non toxiques, émodine ( rhubarbe).

Ils permettent d’inhiber la protéine spike produite par le vaccin génétique (type Pfizer) qui est à l’origine d’effets secondaires graves.

Enfin prendre des plantes protectrices des vaisseaux tels que vigne rouge, petit houx, marronnier d’Inde, hamamélis. 

Extrait de brocoli titré en sulforaphane dès le jour de la vaccination. (DÉTOXIK ou Detoxinat de Copmed)

ou légume brocoli : Ne pas consommer de brocoli légume cuit, la cuisson détruit le sulforaphane, par contre on peut conseiller les jeunes pousses de brocoli.. permet de  dégrader les particules d’oxyde de graphène

Si vous êtes une personne à risque, demandez à votre médecin un dosage de D-dimères qui est un marqueur du risque cardiovasculaire ;

 si le marqueur est  élevé, faites vous prescrire de l’aspirine (aspégic), pendant 15 jours (environ 100 mg/jour)

Prendre des tisanes de thym et de romarin et du thé vert, avant et après le vaccin : Cela permet de se protéger de la protéine Spike mais aussi du graphène et des autres composants du vaccin. la Chlorella est également conseillée comme chélateur de métaux lourds.

Contre les effets du vaccin, cure de glutathion et/ou N acetylcysteine (précurseur préférable), soutien la détoxification et notamment l’élimination

du Graphène.

Aliments pour augmenter le taux de glutathion c’est-à-dire contenant les 3 acides aminés le constituant : cystéine, acide glutamique et glycine :

Légumes crucifères, brocolis, chou, avocat, thé vert, framboise

Et détox avec radis noir, artichaut, Chardon-Marie, curcuma, romarin, thym, desmodium, etc.

Aliments également conseillés : Agrumes, rhubarbes

Se détoxifier également avec une bonne hydratation, la pratique du sport (transpiration)

Rappelons pour les vaccinés et les non vaccinés l’intérêt du magnésium et de la vitamine D, zinc, sélénium, cuivre, et une alimentation riche en fruits et légumes… de type méditerranéenne. Vérifiez votre statut en fer (surtout pour les dames …). Cela renforce votre immunité et votre capacité à vous détoxifier.

Aliments et plantes diurétiques : Le céleri branche (vert), le concombre et le persil sont très diurétiques

Recommandé : Persil en décoction Faire bouillir pendant 5 minutes une cuillerée à soupe de persil par tasse (250 ml). Prendre 3 tasses par jour un jour sur deux.

Le jour même de votre injection,* Dès que possible après le retrait de la seringue, appliquez un cataplasme d’argile verte humide (environ un centimètre) à l’endroit de la piqûre. Renouvelez toutes les deux heures jusqu’au soir.

 Astuce : dissimulez votre cataplasme sous un pansement préparé à l’avance.

*sauf si vous souhaitez garder toute l’injection

En cas de maladie covid,

 l’ivermectine se révèle très efficace ainsi que l’hydroxychloroquine ; mais aussi le shiitaké (valable aussi en prévention), et la propolis, les polyphénols cités ont aussi une bonne action antivirale 

Continuer magnésium, zinc, vit D … assurer des bons apports en vitamine A, B, C et E. Enfin prenez soin de vos intestins et de votre microbiote qui constituent votre premier systeme de defense (préventif et curatif)

Astuce : L’ivermectine  est délivrée – quasi gratuitement – en cas de gale seulement Quel que soit votre choix, ne vivez pas dans le stress, assumez votre décision.

Ces informations vous sont données à titre indicatif, elle ne remplace pas une consultation médicale en cas de maladie. Demandez conseil à un professionnel de santé.

PS : En cas d’achat sur le site des laboratoires copmed (produits recommandés) merci de préciser mon code praticien : A 13438

Je conseille aussi les laboratoires Holistica

Informations, sources  :  DÉTOX VACCINALE  et Vidéo du Dr Vincent Renaud

Pour toute précision ou consultation prévention : (possibilité téléconsultation)

 

 Patrice ALBERT IDE, Diplômé de l’I.E.P.P*, Sophrologue : 06 61 16 47 48

*Institut Européen de Physionutrition et de Phytothérapie